Allez au contenu, Allez à la navigation

Le devenir du défunt avant les obsèques

Quelles que soient les circonstances et le lieu du décès (sauf dans le cas particulier d’une enquête de police ou de gendarmerie), il est possible de demander le transport du défunt vers son domicile, la résidence d’un membre de sa famille ou une chambre funéraire, au plus tard 48 h après le décès.

  

Si telle est votre volonté, votre conseiller PFG se chargera d'organiser le transport et d'effectuer l'ensemble des démarches administratives.

  
 

Le transfert en chambre funéraire

Véritables lieux de partage et de recueillement, nos salons funéraires constituent des espaces privés, généralement accessibles de jour comme de nuit. En toute intimité, vous pourrez vous receuillir autour du défunt durant toute la période qui précède les obsèques.

 

 

 
Transfert du défunt en maison funéraire  

Le retour au domicile

De nos jours, pour des raisons de place et de confort, les familles optent généralement pour un transfert du défunt en maison funéraire. Pour autant, vous pouvez préférez vous recueillir aux côtés du défunt à domicile. Dans ce cas, le transfert sera réalisé par nos équipes au maximum 48 h après le décès.

 
Rapatriement du défunt  

Le rapatriement

Si le décès survient à l’étranger, c’est notre service dédié, PFG rapatriement, qui prendra en charge l’ensemble des démarches en fonction des spécificités locales.
De la même façon, si la famille réside à l’étranger, ou si le défunt a émis le souhait de reposer dans un autre pays, PFG rapatriement prendra en charge les démarches nécessaires pour effectuer le transport vers le pays choisi.

À noter : dans un cas comme dans l’autre, le rapatriement nécessitera une mise en bière, en cercueil hermétique et scellé selon la règlementation en vigueur.


  • Vers le territoire français
  • Nos conseillers vous informeront dès que possible du délai de rapatriement qui peut varier en fonction du délai de réservation des vols. Le conseiller funéraire PFG fera appel au Consul de France ou à son représentant légal, car seuls les représentants du Gouvernement Français peuvent autoriser le rapatriement d’un corps.

  • Hors du territoire français
    Si le défunt avait émis le souhait d’être enterré dans un autre pays, notre conseiller funéraire demandera une autorisation écrite de transport en dehors du territoire français, auprès du Préfet du lieu où a été fermé le cercueil. Et puisque tous les pays n’imposent pas les mêmes réglementations, nos équipes vous indiqueront également les dispositions obligatoires dans le pays d’accueil choisi par le défunt.

Les autres dossiers : En cas de décès

Les démarches clésLe devenir du défunt avant les obsèques
​​

Et aussi

Découvrez l'ensemble des services et produits PFG, adaptés à votre situation, à vos souhaits et à votre budget.