Nettoyage et fleurissement

 Le service est-il proposé partout en France ?

Nous intervenons partout en France Métropolitaine et couvrons la totalité des cimetières du territoire. Pour le moment, nous n’intervenons pas en Corse.

Quels sont les produits de nettoyage utilisés ?

Les sépultures sont nettoyées avec des produits écologiques afin de préserver l'environnement et les monuments funéraires. Les nettoyeurs à haute pression ne sont pas utilisés car ils pourraient endommager la pierre et les joints des monuments.

Que comprend chaque intervention ?

Chacune de nos interventions comprend systématiquement : le nettoyage du monument et de ses ornements, le fleurissement dans une coupe ou planté dans la jardinière de la tombe suivant votre volonté, un bilan photo avant /après envoyé par e-mail.

Nous vous informerons également, si besoin, de la nécessité de travaux complémentaires sur le monument.

Quelle est la date de la première intervention si je souscris à plusieurs passages dans l'année ?

La première date d’intervention est programmée au plus tôt après la souscription de votre contrat. Si vous nous indiquez une date précise pour le démarrage des prestations, nous la respectons.

Urgence Décès

Après un décès, quelles sont les démarches administratives obligatoires ?

La déclaration du décès en mairie est la première démarche administrative obligatoire et indispensable à l’organisation des obsèques.

La déclaration du décès est l’acte par lequel le décès est déclaré officiellement. L’acte de décès est établi à la mort d’une personne et consigné sur le livret de famille.

La déclaration doit se faire dans les 24 heures suivant le décès au bureau d’État Civil de la mairie de la commune du lieu de décès. 

En cas de décès à l’hôpital, la déclaration peut être faite par le directeur de l’établissement. Toutes ces démarches peuvent être faites par l’entreprise de pompes funèbres comme PFG au nom de la famille. ​

Qu'est-ce que le constat de décès ?

C’est l’acte par lequel le médecin constate le décès d’une personne. Quand la mort survient à l’hôpital (75 % des cas), un médecin de l’établissement se charge du constat. Si le décès a lieu au domicile, c’est traditionnellement le médecin traitant qui délivre le certificat de décès même si n’importe quel médecin est habilité à le faire.

Qu'est-ce que la maison funéraire ?

Choisie par la plupart des familles après le décès d’un proche, la maison funéraire est le lieu privilégié pour vous recueillir auprès du défunt avant les obsèques. Jusqu’au jour de la cérémonie, nous mettons à votre disposition des espaces privés et chaleureux, qui vous permettront de veiller le défunt à votre convenance, de quelques minutes à plusieurs heures, en journée ou en soirée.
Afin de vivre ce moment le plus sereinement possible, vous pouvez opter pour une personnalisation de l’endroit à votre convenance (fleurs, musiques etc..).

Obsèques

De quelles solutions dispose une famille pour financer les obsèques ?

Plusieurs solutions de financement sont possibles : aide de la Sécurité Sociale, assurances décès, capital décès versé par les sociétés mutualistes, contrat obsèques souscrit par le défunt, fond d’aide de la commune du lieu de décès.  Vous pouvez également bénéficier du service de paiement en 2, 3 ou 4 fois sans frais par carte bancaire, afin d’alléger la pression financière immédiate en répartissant le financement et ce sans frais supplémentaire pour l’organisation des obsèques, mais aussi pour l’achat d’un monument, d’un article du souvenir.

Qui prend en charge les obsèques des indigents ou des personnes totalement isolées ?

Dans tous les cas et quelle que soit la dimension de la commune, c’est elle qui organise la prise en charge des indigents. Pour les personnes isolées, dépositaires d’un avoir sur un compte bancaire ou en dépôt dans un établissement de santé, un élu, un chef d’établissements de soins, un gérant de tutelle, un ami peut prendre des dispositions en respectant les volontés exprimées par le défunt. Dans tous les cas, la fiscalité limite cette prise en charge à un montant voisin de 3 000 euros.

Que précise la loi du 15 novembre 1887 sur la liberté des funérailles ?

L'article 3 de la loi du 15 novembre 1887 sur la liberté des funérailles reconnaît, « à toute personne majeure, ainsi qu'au mineur émancipé, le droit de décider librement des conditions de ses propres funérailles », a consacré le principe fondamental du respect des volontés du défunt. Dans le contexte actuel de solitude de nombreuses personnes âgées notamment et d’éclatement des familles, le rappel de cette liberté revêt toute son importance.

Qu’est-ce qu’une inhumation et une crémation ?

L’inhumation consiste à mettre en terre, directement ou dans un caveau, le cercueil contenant le corps du défunt et éventuellement à poser un monument funéraire au-dessus pour matérialiser la sépulture, et la transformer en lieu dédié à sa mémoire et au recueillement. 

La crémation correspond à l’incinération du cercueil contenant le corps du défunt dans un crématorium. A l’issue de la crémation, les cendres sont recueillies dans une urne qui pourra selon le choix de la famille, être inhumée ou son contenu dispersé.

Quelle est la différence entre crémation et inhumation ?

En cas d’inhumation, le corps du défunt reposera au cimetière après l’hommage civil ou religieux qui lui sera rendu lors des obsèques. 

Après la cérémonie laïque ou religieuse, puis la crémation, la famille pourra soit disperser les cendres du défunt, soit les inhumer dans une sépulture, familiale ou individuelle au cimetière.
 

Quel est le rôle du conseiller funéraire ?

Au sein de chacune des agences, le conseiller funéraire est l'interlocuteur direct des familles. A l'écoute de leurs besoins et de leurs souhaits, il intervient à chaque fois dans un contexte différent. C'est lui qui, dans une situation difficile, va écouter leurs choix et exécuter leurs décisions.

Il conseille les familles et adapte, à leurs besoins et à leurs souhaits, les produits et services. Il propose également la personnalisation des cérémonies qui permet de rendre au disparu l'hommage souhaité par sa famille.

Au-delà de son rôle de conseil, le conseiller funéraire assure également une fonction d'organisation et d'accompagnement. Il prend en charge les différentes formalités administratives et effectue les démarches nécessaires en fonction des prestations choisies par la famille.

Il organise la cérémonie, qu'elle soit religieuse ou civile.

Il assiste la famille pendant toute la durée de la cérémonie des obsèques et oeuvre ainsi avec professionnalisme et discrétion au bon déroulement du parcours des funérailles.

Enfin, il conseille les familles qui désirent choisir un monument funéraire selon les goûts et les besoins de chacun, propose un choix personnalisé puis fait réaliser le monument demandé. Il organise ensuite son installation à l'endroit choisi par la famille et en accord avec le service du cimetière.

Quel est le rôle du thanatopracteur ?

Lorsqu'une famille souhaite préserver l'image d'un proche disparu ou lorsque les conditions de l'inhumation l'exigent, le
thanatopracteur procède à des soins de conservation. C'est avant tout une prestation technique afin de tout mettre en oeuvre pour assurer la préservation du corps.

Qu'est ce qu'une chambre funéraire ?

Une chambre funéraire est également appelée maison funéraire, athanée ou funérarium. Les chambres funéraires permettent aux familles de se recueillir dans l’intimité d’un salon privé.
La durée du séjour dans une maison funéraire est en moyenne de trois jours, temps correspondant généralement à l'intervalle qui sépare le décès des funérailles. La maison funéraire devient ainsi le lieu de séjour du défunt et remplace la demeure familiale.
Le salon peut être personnalisé par les proches pour le rendre plus accueillant et refléter la personnalité et les goûts du disparu. Sur place, toutes les dispositions sont prises pour que les proches puissent rendre visite à leur défunt, se rassembler et se recueillir.

1  /  4