Crémation

Lors de la crémation, le cercueil est-il également brûlé ?

Les textes en vigueur en France rendent le cercueil obligatoire y compris pour la crémation. Le cercueil est mis à la flamme et consumé avec le corps.

Existe-t-il un cercueil spécifique pour la crémation ?

Chez PFG, nous n’avons pas de cercueil réservé uniquement à la crémation. Ainsi, tous les cercueils proposés par PFG peuvent convenir à une crémation.
Le cercueil reflète la personnalité du défunt et constitue la dernière image qu’il laissera à ses proches lors de la cérémonie précédant la crémation.
Pour ces différentes raisons, il nous paraît important d’accorder un soin particulier au cercueil que vous choisirez et ce en fonction de votre budget.

La destination des cendres

Depuis 2008, la loi interdit de conserver une urne chez soi ou de diviser les cendres du défunt.
Plusieurs options s’offrent alors à vous, notamment :
• inhumer l’urne dans une tombe traditionnelle ou une sépulture familiale
• inhumer l’urne dans une sépulture cinéraire (qui pourra être recouverte d’un monument adapté)
• sceller l’urne sur le dessus d’un monument existant
• placer l’urne dans la case réservée d’un monument mixte (monument dédié à la crémation et à l’inhumation disposant d’emplacements réservés aux urnes)
• Placer l’urne dans un espace collectif, dans une case disponible du columbarium

La crémation est-elle acceptée par tous les cultes ?

Non. La crémation est formellement interdite dans la religion musulmane et juive. Elle est tolérée depuis 1963 chez les catholiques à condition que la cérémonie se déroule avant la crémation et que l’urne funéraire soit déposée dans un cimetière. Elle est autorisée chez les protestants depuis 1898.
Enfin, la crémation est assimilée à un rite de purification dans le bouddhisme, l’hindouisme et le shintoïsme, pour lesquels elle représente le mode d’obsèques dominant

Marbrerie funéraire

Au bout de combien de temps après une inhumation peut-on installer un monument ?

Dans le cas d’une pleine terre, il faut compter de 3 à 6 mois selon le terrain. Pour un caveau, il n’y a pas de délai, la pose peut être immédiate.

Combien coûte un monument funéraire (communément appelé "pierre tombale") ?

Tout dépend du format, de la matière (type de granit choisi), de la gravure, des travaux de cimetière nécessaires… Vous pouvez trouver une sélection de monuments funéraires, cinéraires et mixtes en cliquant ici.

Quelle est la différence entre granit et marbre ?

Le granit est plus solide, dur et résistant que le marbre, plus fragile et poreux. Il conserve durablement son caractère brillant lorsqu’il est exposé à l’extérieur alors que le marbre le perd vite. Facile à entretenir, le granit peut, par ailleurs, être d’aspects et de couleurs très variés - régulier, uni, veiné ou moucheté ; gris, rose, bleu, vert, brun -, le tout en proposant un large spectre de prix. Autant de raisons qui expliquent que 90% des monuments de marbrerie funéraire sont aujourd’hui en granit. 

Je viens d'enterrer un proche, puis-je faire poser immédiatement son monument ?

Tout dépend du mode d’inhumation choisi. Dans le cas d’une inhumation en pleine terre, il faut attendre que le terrain se stabilise. Le délai est en moyenne de 3 à 6 mois, et peut être un peu réduit si une fondation en ciment est prévue.
Dans le cas d’une inhumation en caveau, la pose du monument peut avoir lieu immédiatement après la construction du caveau.

Quels sont les différents types de gravure ?

PFG vous propose un large choix de modèles de gravures déclinables selon plusieurs styles (bâton, antique, romain, gothique, anglais ou encore bas- relief) et finitions : incolore (laissée à l’état brut), remplie avec de l’or fin, ou bien encore peinte. Vous pouvez aussi faire graver le motif de votre choix parmi notre catalogue : emblèmes religieux ou laïques (fleurs, colombe, épi de blé…).

Suis-je libre de faire le monument de mon choix ?

Les monuments funéraires peuvent avoir des formes très variées et vous êtes libre de créer le monument que vous souhaitez. En dehors de toute interdiction particulière propre au cimetière, qui serait alors spécifiée dans son règlement, la commune peut cependant avoir un droit de regard sur deux éléments :

  • la taille du monument, qui doit respecter les dimensions de la concession (2 m² pour les concessions funéraires et 1 m² pour les concessions cinéraires)
  • le texte de l’épitaphe

Il faudra aussi que le monument respecte les règles du droit de propriété intellectuelle

Qu’est-ce qu’une stèle ?

La stèle est l’élément vertical situé à la tête du monument. Elle peut être personnalisée par une épitaphe, des motifs gravés, une photographie sur porcelaine, un emblème en bronze… C’est sur la stèle ou la pierre tombale que peuvent être indiqués les noms, prénom, les dates de naissance et de mort du défunt. Ils peuvent également figurer sur le soubassement.
Faisant partie intégrante du monument funéraire, la stèle peut avoir des formes et des dimensions très variées, des plus classiques aux plus originales.

Peut-on être inhumé sans caveau ?

Oui, l’inhumation en caveau n’est pas obligatoire, sauf si le règlement de cimetière l’impose dans certaines divisions. Il s’agit alors d’une inhumation en pleine terre : le cercueil du défunt est déposé dans une fosse creusée dans le sol, sans fondation ni infrastructure. Il est en contact direct avec la terre. La pose du monument s’effectue alors généralement directement sur le sol, avec une semelle pour seule maçonnerie.
Mais pour éviter l’affaissement d’un futur monument, la construction au préalable d’une fausse case en ciment est recommandée.

Combien y a-t-il de places dans un caveau ?

La taille habituelle d’un caveau est de 2 à 4 places. Un caveau peut accueillir jusqu’à 10 cercueils s’il a été conçu initialement pour cela. On distingue les caveaux à case simple (un cercueil par niveau) et les caveaux à case double qui permettent l’inhumation de deux cercueils au même niveau .

Prévoyance obsèques

Peut-on préparer ses propres obsèques à l'avance ?

Oui. Avec un contrat en capital, vous pouvez décider de prévoir une somme d’argent pour le règlement de vos obsèques et laisser des consignes quant à vos volontés si vous avez déjà une idée (inhumation ou crémation, cérémonie religieuse ou civile, déroulement et personnalisation de la cérémonie…).

Si vous souhaitez aller plus loin, vous pouvez souscrire un contrat obsèques en prestations et choisir toutes les prestations dans le détail (cercueil, transport, soins, monument, fleurs, insertion presse, etc.).  (comme le contrat prévoyance Testament Obsèques Formules de PFG) ou sans prestations (il s’agit alors d’un contrat en capital également proposé dans nos différentes solutions).

Pourquoi souscrire un contrat obsèques ?
  • Pour épargner à vos proches de nombreux soucis matériels et financiers et leur éviter d’avoir à faire des choix à votre place si vous n’aviez pas exprimé vos souhaits de votre vivant.
  • Pour vous assurer du respect de vos volontés essentielles : vous préférez être inhumé, vous ne souhaitez pas de cérémonie religieuse, etc.
  • Pour être sûr d’avoir des obsèques dignes.
Quelle est la différence entre un contrat en capital et un contrat en prestations ?

Le contrat en Capital permet de constituer un capital qui servira à financer les obsèques le jour venu. Il sera versé au bénéficiaire désigné dans le contrat.
 Avec PFG, vous pouvez également déposer gratuitement vos Volontés Essentielles : inhumation ou crémation, cérémonie civile, religieuse, destination des cendres en cas de crémation, etc. Ces volontés seront consignées auprès de l’Association Colombe, notre tiers de confiance garante de leur respect.

Avec le contrat d’assurance obsèques en prestations sur-mesure ,  le financement mais également l’organisation des obsèques dans le détail sont prévus.

Ce contrat permet de définir l’organisation complète de vos obsèques en choisissant à l’avance l’ensemble des services et des articles funéraires (cercueil, transport, soins, cérémonie, monument, etc.). Vous pouvez également personnaliser vos obsèques en ajoutant vos souhaits plus personnels (ex : musique, texte, etc.)
 Avec ce contrat, le capital nécessaire pour l’organisation de vos obsèques est adapté aux choix que vous avez définis.

Tous les frais sont-ils compris dans le contrat en prestations ?

Dans un contrat obsèques en prestations, les frais de tiers, c’est-à-dire les frais liés au culte, la mairie, la police… ne sont pas forcément inclus. Ne maîtrisant pas ces tarifs, l’opérateur funéraire ne peut s’engager sur le long terme. Il est possible toutefois de provisionner une réserve afin d’éviter à vos proches de devoir compléter.

Quel est le délai de carence des contrats de prévoyance obsèques PFG ?

Pour les contrats dits en vie entière, il existe un délai de carence d’un an. Au-delà, le capital est garanti quelle que soit la date du décès.

Faut-il informer son entourage de la souscription ?

Il est préférable de le faire et de leur remettre les autocollants ou imprimés sur lesquels figure le numéro de téléphone à contacter le jour venu. Dans le cas d’un contrat obsèques souscrit chez PFG, vous pourrez leur communiquer notre numéro de téléphone gratuit 31 23 accessible 24 h/24 et 7j/7 service et appel gratuits.

Peut-on modifier son contrat de prévoyance obsèques ?

Oui, vous pouvez changer d’avis à tout moment et modifier chaque élément du contrat : prestations, volontés essentielles, mandataire opérateur funéraire. Une lettre recommandée avec accusé de réception à votre cocontractant est alors nécessaire.

Pouvez-vous garantir que mon contrat assurance obsèques servira à payer mes obsèques ?

Oui ! Les contrats assurance obsèques en capital volontés et en prestations permettent le financement des obsèques telles que son souscripteur les a prévues.
Le capital, garanti et revalorisé chaque année, doit, contractuellement être utilisé par les bénéficiaires pour payer les frais des obsèques.

Attention toutefois, il est possible que le montant souscrit ne soit pas suffisant pour financer complètement les obsèques.
PFG organise la cérémonie selon les produits et services funéraires choisis par l’assuré.
Le capital éventuellement non utilisé est versé aux bénéficiaires (de second rang) désignés dans le contrat.

Si on change d'avis, peut-on résilier un contrat assurance obsèques à tout moment ?

Oui. Vous pouvez changer d’avis à tout moment et résilier votre contrat.
Vous devez pour cela demander  le rachat de votre adhésion (sous réserve de l’accord du bénéficiaire en cas d’acceptation du bénéfice de l’adhésion) auprès de notre service de relation client.

A quel âge peut-on souscrire un contrat de prévoyance obsèques ?


Il faut au minimum avoir 18 ans. Il n’y a pas d’âge idéal pour souscrire et vouloir protéger ses proches, c'est uen décision personnelle. Nos contrats sont souples et adaptés aux besoins de chacun. Dans les faits, c’est entre 50 et 70 ans, (62 ans en moyenne) que les Français souscrivent un contrat obsèques.

Nos contrats sont souples et adaptés aux besoins de chacun, y compris pour les personnes de plus de 89 ans. A noter, plus vous souscrirez tôt, moins les cotisations seront élevées.


 

Pourquoi PFG ne propose-t-il pas de contrat en viager ?

Souscrire un contrat d’assurances obsèques en viager vous engage à vie. Le montant versé au final peut aussi bien être supérieur aux frais réels des obsèques, qu’inférieur et ne les couvrir que très partiellement. Un financement en viager peut finalement revenir plus cher pour un même capital qu’un paiement sur 10/15 ou 20 ans.  
PFG ne propose pas de viager pour ses contrats obsèques afin que le souscripteur ne paie pas à perte et puisse récupérer une part significative des cotisations versées en cas de résiliation.

2  /  2