Vivre son deuil après une crémation

Image
vivre son deuil

Même si la crémation est aujourd’hui de plus en plus répandue en France, elle pose toujours des questions à la famille et aux proches, notamment sur le travail de deuil qui l’accompagne et la façon de commémorer le souvenir de l’être cher.

Parler de la crémation
avec ses proches pour les aider le moment venu

C’est souvent le défunt lui-même qui avait choisi la crémation, un choix qui doit être respecté mais qui n’est pas toujours compris par la famille. Très souvent, la famille pense à tort que la crémation va les priver de la cérémonie d’obsèques – religieuse ou laïque - et rendre impossible le rassemblement au sein du caveau familial. Or, la cérémonie est vivement recommandée, qu’elle soit civile ou religieuse.

Concernant la destination des cendres, la dispersion n’est pas la seule option.
En résumé, parler de la crémation avec sa famille, s’informer auprès des professionnels du funéraire, permet de mieux vivre ce choix.

Votre conseiller PFG pourra vous aider à trouver les solutions adaptées au recueillement.

En quoi le deuil après une crémation peut-il être vécu comme plus compliqué que l’inhumation pour les proches ?

Très souvent les proches ne savent pas ce que signifie techniquement la crémation, ce qu’ils pourront faire ou ne pas faire et quel sera le devenir des cendres.
Contrairement à l’inhumation, la crémation est un processus rapide. La disparition du défunt est brutale, ce qui laisse peu de temps aux proches pour s’y préparer et peut être difficile à appréhender.
Tout comme pour une inhumation, rendre hommage au défunt pour commémorer son souvenir est essentiel. La cérémonie pourra être organisée au moment de la crémation ou après, le jour de la remise de l’urne ou à une date anniversaire par exemple.
Mais, dans la plupart des cas, la cérémonie a lieu avant la crémation, il est conseillé de placer l’urne funéraire vide à côté du cercueil pour créer un lien symbolique entre les deux et ainsi aider les proches à se préparer à l’idée du passage de l’un à l’autre.

Décider de la destination des cendres, une question qui demande réflexion

Nous vous conseillons de prendre votre temps pour décider de la destination des cendres. Le crématorium peut en effet conserver l’urne pendant un an.

Plusieurs possibilités s’offrent aux familles à l’issue de la crémation :
- Placer l’urne en case de columbarium (édifice collectif) ou dans la case d’un monument mixte
- Inhumer l’urne dans la sépulture familiale ou dans un cavurne®
- Immerger l’urne dans la mer
- Sceller l’urne sur le monument funéraire familial
- Disperser les cendres en pleine nature ou dans un jardin du souvenir (lieu collectif)

 Avant de statuer, demandez-vous, en essayant de vous projeter à court et à long terme, si vous et vos proches éprouvez le besoin de vous recueillir en un lieu consacré, permettant en même temps d’entretenir sa mémoire.

Votre conseiller funéraire PFG est à vos côtés pour répondre à vos interrogations et vous aider à prendre votre décision. Il pourra vous présenter toutes les possibilités locales de souvenir après crémation.

Comment commémorer le souvenir du défunt après la crémation ?

Généralement les familles font le choix du cimetière comme lieu de repos des cendres. Si l’urne a été inhumée en columbarium ou dans une sépulture de famille, il existe un endroit précis de recueillement.

Lorsqu’une dispersion des cendres est organisée au jardin du souvenir du cimetière, l’espace est collectif mais pas forcément anonyme. En effet, il est possible d’inscrire à proximité sous des formes variées les noms et prénoms du défunt.

Nos dossiers conseils

etapes deuil

Quelles sont les étapes du deuil ?

Accepter la disparition d'un proche est un processus intérieur long et complexe qui comprend 4 étapes clés pour réinvestir sa vie. La perte d'un être cher provoque des réactions émotionnelles…

mort-frere-soeur

Aider ses proches à gérer le temps de l'après-obsèques

On oublie souvent que les conséquences d'un décès perdurent bien après la cérémonie. Heureusement, il existe des services et des associations qui aident les proches à surmonter leur chagrin et à fa…

suicide d'un proche

Après les obsèques, comment faire vivre la mémoire du défunt

Pour prolonger l’hommage rendu à un être cher après les obsèques, chacun peut en fonction de ses convictions organiser des temps de recueillement: cérémonies civiles ou religieuses, réunion de fami…