Le guide des étapes du deuil

Image
Guide-etapes-deuil-lanterne

Aider un enfant en deuil

La mort d’un parent prive l’enfant de sa protection naturelle... néanmoins tout doit être mis en œuvre pour que sa vie qui commence n’en soit pas trop bouleversée.

Un enfant va devoir vivre son deuil

Quel que soit son âge et quelle que soit la perte qu’il a subie, père, mère, grands-parents, frère, sœur ou tout autre proche.

Il est capital, sauf s’il le refuse ou en cas d’empêchement majeur, que l’enfant puisse participer au rituel des obsèques en partageant l’émotion familiale. Cette démarche donne à la mort sa réalité.

Habituellement, les enfants investissent la majeure partie de leurs émotions dans leurs parents.

Les réactions normales à un décès ne
doivent pas déconcerter les proches de l’enfant

La peur de perdre son propre bien-être, de ne pas savoir qui s’occupera de lui, peur que l’autre parent ne meure ou que lui-même disparaisse. La tristesse ou la colère, un sentiment d’insécurité mais aussi le déni sous forme d’indifférence, en adoptant un comportement qualifié « d’égoïste ».

Il est évident que ces réactions varient selon l’âge de l’enfant, le caractère définitif de la mort ne pouvant s’imposer avant 7 ou 8 ans.

Il est nécessaire de lutter contre
le sentiment très fréquent de culpabilité

L’enfant peut avoir des regrets ou des remords, se croire responsable et chercher à se rassurer par des questions répétées. Les livres peuvent être une très bonne source d’information et d’éducation. Ils permettent d’aborder simplement des problèmes difficiles à évoquer en aidant les adultes inquiets de ne pas « savoir ce qu’il faut dire ».

Il peut avoir besoin de se consoler avec un animal familier qui peut être une grande source de réconfort.

La communication avec l’enfant doit le laisser
libre de poser des questions et d’exprimer ses sentiments

Habituellement, les enfants investissent la majeure partie de leurs émotions dans leurs parents. La mort d’un parent prive l’enfant d’une grande partie de son besoin d’exprimer et de recevoir des marques de tendresse. Il doit pouvoir poser les questions même les plus dérangeantes en toute confiance.

Le plus important est d’entourer et de rassurer l’enfant

Ceci ne peut se réaliser que dans un climat de vérité qui permette de ne rien lui cacher. Il doit être sûr qu’on ne le laissera jamais seul, qu’il continuera d’être aimé. Il doit être aidé dans les moments difficiles, le retour à l’école par exemple. Il peut avoir besoin de se consoler avec un animal familier qui peut être une grande source de réconfort.

Un enfant a la capacité de survivre à l’épreuve…

… à condition qu’on lui dise la vérité, qu’on lui permette de poser des questions, qu’on lui donne la possibilité de dire ses sentiments à ceux qui l’entourent et qui pourront l’aider à entretenir le souvenir de l’être cher.

 

Ce texte a été rédigé avec le concours de Françoise Glorion, pédopsychiatre, ancienne présidente de JALMALV Paris Ile-de-France, administrateur de « Vivre son deuil », auteur d’un ouvrage publié par les édition de la Martinière dans la collection « Il n’est jamais trop tard pour…vivre avec sa mort ». 2002

Vous pouvez vous faire aider par une association.

Vivre Son Deuil
10, rue Taylor – 75010 Paris
Ecoute téléphonique : 01.42.38.08.08
Site Internet : www.vivresondeuil.asso.fr
E-mail : fevsd@vivresondeuil.asso.fr

Centre de Ressources National soins palliatifs François-Xavier Bagnoud
Service accompagnement du deuil

6, avenue du Professeur André Lemierre, 75020 Paris
Téléphone : 01.49.93.64.40 – Fax : 01.49.93.64.41
Site Internet : www.croix-saint-simon.org
E-mail : cdrnfxb.accompagnement@croix-saint-simon.org

Naître et vivre
(pour la perte d’un tout petit avant ou après la naissance)
5, rue la Pérouse – 75116 Paris
Ecoute parents : 01.47.23.05.08
Site Internet : www.naitre-et-vivre.org
E-mail : contact@naitre-et-vivre.org

FAVEC
28, place Saint Georges – 75009 Paris
Téléphone : 01.42.85.18.30 – Fax : 01.45.96.01.06
Site Internet : http://www.favec.org
E-mail : info@favec.org

Jonathan Pierres Vivantes
61, rue de la Verrerie, 75004 Paris
Téléphone : 01.42.96.36.51
Internet : www.anjpv.asso.fr
E-mail : jonathanpierresvivantes@orange.fr

Nos dossiers conseils

Comment annoncer la mort d'un proche à un enfant ?

C'est une épreuve nécessaire, on ne peut pas le cacher à l'enfant. Mais comment trouver les mots et l'attitude justes pour ne pas l'accabler ?

Comment se libérer des images traumatiques de la mort ?

Ces images, que l’on voudrait exfiltrer de sa mémoire, s’accrochent, immuables et terrorisantes. Quand on a vu la mort en face, quelle que soit la forme que cela a pris (suicide, accident, attentat…

Comment aider une personne dans le deuil ?

Quand le deuil frappe l’un de nos proches, nous sommes démunis devant sa souffrance et plongés dans notre propre angoisse de la mort. Tout l’enjeu est de maintenir le lien et en premier lieu la par…